Saison 2014-15

Heidi Strauss
1er au 4 octobre 2014 à 20 H
Michel F Côté & Catherine Tardif
12 au 14 novembre à 20 H / 15 novembre à 16 H -- 2014
Sandrine Lafond
26 au 28 février + 5 au 7 mars 2015 à 19 H 30
Élodie Lombardo
Les soeurs Schmutt
1er au 4 + 8 au 11 avril 2015

Abonnez-vous à notre infolettre

be somebody else

Isabel Mohn
Traces-Chorégraphes
1er au 3 + 8 au 10 mai 2014 / 20 h
Jeudis-causeries : le 8 mai après la représentation. Animation : Guy Corneau.
THÉÂTRE PROSPERO
1371, rue Ontario Est
Beaudry ou Berri-UQAM
Billetterie Articulée : 514.844.2172

Qu’y a-t-il de l’autre côté d’une frontière, d’un visage ? Que laisse découvrir un mur qui tombe ? Originaire de Berlin, la chorégraphe Isabel Mohn se questionne avec be somebody else sur la possibilité de traverser les barrières qui peuvent exister entre les personnes, mais aussi à l’intérieur de soi. 

La démarche artistique d’Isabel Mohn est marquée par plusieurs projets chorégraphiques réalisés dans des contextes inhabituels, dans une proximité avec le public. Ces situations particulières conduisent les interprètes vers des états de vulnérabilité et de perméabilité. L’amorce de la création de ce nouveau spectacle présenté en salle a d’ailleurs eu lieu dans des lieux publics, en écho aux mouvements des passants. Revisitant les traces de ces gestes quotidiens – à la fois personnels et universels –, la chorégraphie se décline en différentes tonalités, comme autant de facettes de l’individu et de son rapport à l’autre. 

L’imbrication entre l’extérieur et l’intérieur se manifeste également dans la scénographie, faite de matériaux de construction, et dans la trame sonore où se mêlent entre autres les bruits de la rue et les rythmes intimes de la respiration et du coeur. Dans une continuelle transformation de l’espace scénique et des états de corps, be somebody else évoque le mouvement de l’identité à travers le prisme de la réalité et de l’imaginaire, du visible et de l’invisible en soi. Et si cette identité était un jeu d’apparitions et de disparitions ?

Chorégraphie : Isabel Mohn
Interprètes : Elinor Fueter, Jean-François Légaré, Isabel Mohn et Magali Stoll
Conseillère dramaturgique et répétitrice : Thea Patterson
Musique : Florian Tippe
Éclairages : Martin Sirois
Directeur de production : Lee Anholt

Elinor Fueter © BlackyJean-François Légaré © Alexandre ParenteauIsabel Mohn © Christoph DietrichMagali Stoll © Pierre Bélanger
Jean-François Légaré et Magali Stoll © Nicolas RuelTous les interprètes © Nicolas RuelIsabel Mohn et Jean-François Légaré © Nicolas RuelTous les interprètes © Nicolas RuelIsabel Mohn et Magali Stoll © Nicolas RuelElinor Fueter © Nicolas RuelJean-François Légaré © Nicolas RuelTous les interprètes © Nicolas RuelJean-François Légaré et Magali Stoll © Nicolas RuelMagali Stoll et Elinor Fueter © Nicolas RuelTous les interprètes © Nicolas RuelJean-François Légaré, Isabel Mohn et Magali Stoll © Nicolas RuelElinor Fueter © Nicolas RuelJean-François Légaré, Isabel Mohn et Magali Stoll © Nicolas Ruel

Où finit le « je » et où commence le « nous »? […] Ce motif prend vraiment corps […] donnant lieu à de belles chaînes humaines en mouvement. 
- Frédérique Doyon, pour The Home Projet, Le Devoir, 2010

Une production de Danse-Cité en collaboration avec Isabel Mohn. Avec le soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec. Résidences de création : Maison de la culture Mercier, Zab Maboungou/Compagnie Danse Nyata Nyata et la Place des Arts.