SONORE DÉS_ACCORD

Benjamin Hatcher
Traces-Chorégraphes
5. 6. 7 + 10. 11. 12. 13. 14 décembre 2019 -- 20h
Théâtre Aux Écuries
7285 rue Chabot, Montréal
Fabre
514 844-1811

Façonné par une riche carrière d’interprète et ses explorations dans de multiples œuvres hybrides, Benjamin Hatcher identifie dans la gigue contemporaine une véritable alliée. Absorbé par la précarité de nos relations humaines et sociales, par la fragilité du corps éphémère, SONORE DÉS_ACCORD explore comment le son devient locomoteur d’échanges intimes entre 7 interprètes en quête d’un humanisme renouvelé. 

La gigue abordée ici n’est pas gratuite, ne cherche pas à impressionner dans sa virtuosité, mais devient plutôt un moyen d’échange, un lieu de rencontres. Alliée au battement rythmique de leurs pas tracés se révèle alors la gestuelle musclée de Benjamin, une signature contemporaine unique, forgée d’une émotivité rassembleuse…  

>> LIRE LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE <<

>> DÉCOUVRIR LE CAHIER PÉDAGOGIQUE <<

Chorégraphe : Benjamin Hatcher
Interprétation : Olivier Arseneault, Stéphanie Boulay, Sandrine Martel-Laferrière, Philippe Meunier, Mélissandre Tremblay-Bourassa, Antoine Turmine, Ian Yaworski
Compositeur et interprète : Pierre-Luc Senécal
Assistant à la production musicale : Jérémie Corriveau
Sonorisation : Guillaume Arseneault
Éclairages : Simon Deraspe
Costumes : Cloé Alain-Gendreau
Répétitrice : Christine Charles
Conseiller artistique : Lük Fleury
Résidences de création : Compagnie Marie Chouinard, Zeugma Danse

Olivier Arseneault_SONORE DÉS_ACCORD © Anne-Marie BaribeauStéphanie Boulay_SONORE DÉS_ACCORD © Anne-Marie BaribeauSandrine Martel-Laferrière_SONORE DÉS_ACCORD © Mathieu Bibeau-LablancPhilippe Meunier_SONORE DÉS_ACCORD © Justine Latour Mélissandre Tremblay-Bourassa_SONORE DÉS_ACCORD © Anne-Marie BaribeauAntoine Turmine_SONORE DÉS_ACCORD © Marie-Ève Dion Ian Yaworski_SONORE DÉS_ACCORD © Justine Latour
Sonore Dés_Accord © Denis Martin

Une production de Danse-Cité, en collaboration avec Benjamin Hatcher, et en co-présentation avec la BIGICO. Avec le soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil des arts du Canada.