Verso

Audrey Bergeron

WEBDIFFUSION

11 septembre 2020 > 20 h
12 septembre 2020 > 14 h
en direct du Théâtre Prospero

 

EN REPRISE (PENDANT 48 HEURES)
du 20 septembre 2020 > 16 h
au 22 septembre 2020 > 23 h

 

Billets : 6,50$ (taxes incluses)
40 minutes

 

 

Inspirée des films muets et en noir & blanc, VERSO réunit un quatuor féminin et un pianiste au cœur d’un montage chorégraphique truqué et poétique.

Œuvre adaptée par le réalisateur Frédéric Baune

en collaboration avec les danseurs. se. s Kim Henry, Merryn Kritzinger, Jessica Serli, Audrey Bergeron
et
Sophie Michaud conseil artistique et direction des répétitions
Marie-Ève Milot conseil dramaturgique
Roman Zavada composition et interprétation au piano
Antoine Berthiaume trame sonore
Marilène Bastien scénographie et costumes
Stéphane Ménigot/Octochrome conception des éclairages

Audrey Bergeron  © Marjorie GuindonJessica Serli  © Marjorie GuindonKim Henry  © Marjorie GuindonMerryn Kritzinger  © Marjorie Guindon

VERSO est le résultat d’une recherche sur le mouvement inversé, « rembobiné ». La surimpression du procédé a créé des accents et des impulsions étranges, une distorsion du temps, une réalité décalée. Les trucages sont dévoilés, les mécanismes mis à vue. Il en émerge une ambiance de scène de crime, de fête manquée, de vestiaire intime où le suspense, l’humour et la poésie se côtoient. Les objets et leurs fonctions sont dénaturés, les détails exposés en gros plan.

« Le processus de création nous a fait voyager de l’écran à la scène et de la scène à l’écran, créant au final un dialogue vivant entre mouvement, son et image, entre danse, musique et cinéma. Mon désir est d’inviter le.a spectateur.rice à partager un moment imaginaire commun, à quelque part entre la joie et le mystère, le rationnel et le sensible. » 

Audrey Bergeron

Diplômée de l’École de danse contemporaine de Montréal (2005), Audrey Bergeron a participé comme interprète à plusieurs productions montréalaises, telles que Loops, Lien(s), oZe et Phenomena (Destins Croisés), Vieux Thomas et la petite fée et L’atelier (Bouge de là), Jabbarnack, La couleur du gris et Rue Fable (Omnibus), La vie qui bat, Khaos, Les petites formes et Soif (O Vertigo), SuperSuper et Boules (Line Nault), Parking (Human Playground), Sans faire de bruit (François Marquis), Innervision (14 Lieux) et Danse à quatre temps (Ginette Laurin). En 2017, elle a pris part à une tournée de trois mois aux Pays-Bas avec Tierra, une production de Jens van Daele’s Burning Bridges en collaboration avec Ginette Laurin. De plus, elle a été membre et capitaine d’une équipe d’impro-mouvement pendant plus de huit ans au sein de la ligue Les Imprudanses.

En tant que chorégraphe, elle a, entre autres, participé à la série Danses Buissonnières à Tangente, aux festivals Bouge d’ici, Zone Homa et Vue sur la relève et a été invitée à créer une pièce pour les étudiants de deuxième année de l’EDCM. Sa chorégraphie Pixels (2015) a été présentée à Montréal, Toronto, Avignon et Düsseldorf, Par le chas de l’aiguille (2016) à la Cinquième salle de la Place des Arts, au sein de la programmation de Danse-Cité.

Audrey Bergeron a, de plus, collaboré à des créations de vidéodanse qui ont fait partie de la programmation de plusieurs manifestations internationales. Elle enseigne également la danse et agit à titre de directrice des répétitions et de directrice de tournée.

En parallèle, elle complète une formation de praticienne en hypnose ericksonienne.

Photos
Kim Henry  © Marjorie Guindon Kim Henry  © Marjorie Guindon Audrey Bergeron, Jessica Serli, Kim Henry, Merryn Kritzinger  © Marjorie Guindon
Vidéos

« Dans l’élan interrompu du processus et le deuil de l’œuvre dans sa forme initiale, Verso m’aura initiée à une manière nouvelle de résoudre l’énigme de la création, d’assembler les morceaux de nos fabulations et de partager l’intime. À mon étonnement, du sens, des sens, en émergent. Cette nécessaire adaptation m’amène enfin à céder, à dire oui au désir contenu d’un lâcher-prise sur la structuration et le contrôle qui, jusqu’à maintenant, s’imposaient dans ma façon de créer. Je souhaite de tout cœur que nos imaginaires se rencontrent, autrement que prévu, à travers cette faille où l’inconnu se profile.
Vous me manquez ! »

Audrey Bergeron 

coproduction Danse-Cité & Audrey Bergeron

soutien financier
Conseil des arts du Canada, Conseil des arts et des lettres du Québec, Mécènes investis pour les arts et la Brigade Arts Affaires de Montréal, Danse à la Carte

résidences de création
Scenario Pubblico (Italie), le MA—Mouvement Actuel (Guadeloupe), Danse à la Carte, Les Studios, Artificiel, CCOV, Espace Ouvert et Echo House

un merci spécial à Hélène Langevin, Hélène Leclair, Line Nault et Alexandre Burton et François Derbas Thibodeau

photo d'entête : Kim Henry  © Marjorie Guindon

AVEC LE SOUTIEN DE  Théatre Prospero